Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le vent qui souffle
  • : Un souvenir surgissait parfois des mots comme un djinn d'une jarre, un souvenir imaginé, un oubli imaginaire... Le jeu de l'oubli dans l'écriture consistait à donner une forme à ces souvenirs blancs qui s'échappaient comme des fantômes...
  • Contact

Recherche

Archives

Autoportrait

         Qui étais-je vraiment? /

Ballet d'oiseaux

          au bord de la mer  

Impossible livre

      Mots

    déploiement géométrique, sonore, temporel

Les mots/"Sons" dessus dessous?/Où (hou!hou!) sont les sons?/Sur les ondes/Tout se jouait entre deux mots qui se fuyaient/Ecrits déchirés/Les mots me manquent/Mots à profusion/Fond et forme/L'art de combiner les sons/Passerelles de mots/Sous le couvert des mots /Ma voix résonne dans le désert!/C (Qu) antique/Mots creusés-creusets /Mots interdits /Mots /                       

       Motifs

     Leitmotiv/    

         Ombres

     Point de rencontre /Aboli bibelot /Portrait/  

         Images

     Images découpées/La dernière image de lui/ Autoportrait /  

          la lettre i

     Démolition/DESPERADO/Eperdument/  

           immense

     Un océan à traverser/Plans sur la comète, rêverie géante.../  

            improvisations

     Nécessité fait loi?/ Chevauchée fantastique/  

             invisibles frontières  

     Moi et/ou moi/Acrostiche/Du trajet au destin (tragédie?)/Elle ourlait le bord des précipices.../Incertains rivages/L'usine/Couloirs du temps/  

          itinéraires

     Rose des vents/Prendre le large/

28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 00:06

 

Un bambin à qui vous demandez de fermer ses petits yeux et qui vous répond "non, mes grands yeux"...

 

Partager cet article

Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 00:06

Dans la cheminée, le feu murmure. Dehors, le jour s'éteint. Les vitres prennent leur tain de nuit.

Partager cet article

Repost0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 00:06

Ils vont, ils viennent. Je ne suis que l’axe du, de la pendule.

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 00:06

Dans l’encadrement de la fenêtre, qui découpe le paysage comme un tableau, une rangée de fines gouttelettes souligne les branchages nus.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 00:06

L’autre est en état de perpétuel départ, de voyage ; il est, par vocation, migrateur, fuyant ; je suis, moi qui aime, par vocation inverse, sédentaire, immobile, à disposition, en attente, tassé sur place, en souffrance, comme un paquet dans un coin perdu de gare. 

 

Roland Barthes

 

Partager cet article

Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 00:06

Seul le silence des bassins de carène résonnait à la manière d’un tambour de pierre.

 

 

Christian Astolfi

 

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 00:06

Parce que le bailleur social a décidé la démolition de son ancien logement, une famille a été relogée dans un immeuble encore plus vieux, humide.

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 00:06

Les sirènes des véhicules de pompiers annoncent de la casse. Une rafale soulève le couvercle d'une poubelle d'où s'envolent des pages de dossiers périmés: le recyclage du papier est pris en flagrant délit d'omission.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 00:06

Pour un curriculum vitae, l’homme de l’art choisit le meilleur profil avec un franc sourire qui engage. Pour la Préfecture, il veut un visage inexpressif, de face, le regard vide. J’ai besoin de renouveler mes papiers. Un moment plus tard, j’ai mon portrait entre les mains, censé être plus vrai que nature. Quand même, je n’imaginais pas avoir cette tête de mise en examen.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 11:01

Les experts comme les politiques en général n'ont pas vu venir la crise financière en 2007 et 2008. Sont-ils aujourd'hui en train de se tromper de diagnostic? En effet, le vrai problème de la France n'est pas tant son endettement public que le déficit abyssal de son commerce extérieur.

 

Pour sortir de la crise, la France devrait porter son effort sur le financement des PME et PMI innovantes qui, aujourd'hui, sont asphyxiées parce qu'elles n'ont pas accès au crédit. Ces mêmes PME/PMI paient jusqu'à 28% d'impôts, alors que les grandes entreprises du CAC40 n'en paient que 8% et certaines pas du tout!

 

Les études sérieuses montrent que la compétitivité des salariés français est bonne. Elle est supérieure à nombre de partenaires européens et n'a rien à rattraper par rapport à la compétitivité des salariés allemands.

 

Le manque de compétitivité des entreprises françaises est lié à l'insuffisance de l'investissement dans la recherche et développement, et à l'insuffisance des financements de ces très nombreuses PME et PMI qui sont bloquées dans leur développement.

 

Le déficit abyssal du commerce extérieur de la France s'explique par une véritable carence à l'exportation de produits technologiques innovants.

 

Or, il existe une corrélation entre le niveau d'endettement public et le déficit du commerce extérieur d'un pays.

 

Il faut trouver des solutions pour que les PME et PMI innovantes aient un accès réel au crédit, et engager une réforme fiscale juste pour que le développement de ces entreprises, dont l'activité est la clé de la reprise, ne soit pas étouffé.  

 

Aujourd'hui, les politiques et les experts accordent trop d'importance à la dette publique et pas assez au déficit du commerce extérieur.

 

Pire, la volonté aveugle de réduire l'endettement public risque de détourner encore plus les flux financiers des acteurs économiques qui sont en capacité de redonner du souffle à l'activité!  

Partager cet article

Repost0